• SCULPTURE | DESSIN •

De l'élévation, de la chute
C'est un ensemble. C'est une esemble charnel de colle, de caoutchouc, de métal et de carton à partir d’un concept : le presque rien. En quelques variations brèves avec ce qui semble être rejeté, commun, voilà une torsion plastique, lexicale et symbolique qui permet de faire tournoyer les thèmes de l’élévation et de la chute et ceux du délaissement et de la remise en jeu. Ce tout est nourrit, de la scène, des écritures, du livre, de la flore, du minéral, de la faune et du féminin. Les images alternent des vues d'ateliers et d'expositions. Pour afficher les séries, cliquez. Pour profiter de l'ensemble de ce que contient le site, il est recommandé de le visiter sur votre ordinateur.
Toutes les rubriques sont en cours de refonte.

Echo Charnel, cordes de pianos, tissu bordeaux, dimensions variables, 2018.
Par ce souci mystérieux et parfois inquiétant, le drapé, est une forme d’inquiètude humaine et de son secret. Là, il ambiance une histoire de polichinelle, un théâtre de marionnettes et ici un amour suspendu. Les scènes n’ont de sens que lorsqu’il est là. Sa présence invisible à ses débuts ne manque de prendre de l’ampleur lorsque la scène est vécue. Avec le drapé, c’est déjà trop tard et ni trop tôt, mais au moment.

Ballet, méduses, aquarium Nausicaá, 2007.

Feuillets d'endives, 2017, sélection.

Pendules, métal, bois, plastique, 2.50 x 1.30m variables, 2017, sélection.

Coquillages, carton, dimensions variables, 2011-2012.
Nous sommes attirés sur les plages sans trop savoir pourquoi par cet emblème du monde souterrain, de la fécondité et des eaux primordiales. Comme ce qu’il représente, le coquillage, dans notre inconscient, ornera nos boîtes à secrets, les miroirs et il révèlera le flux de notre sang quand on y porte l’oreille.

Effeuillage, métal, bois, papier,
aluminium, ~1.50m x 35cm, 2018.

Homards Gloutons, papier, 64 x 50 cm, 2018.

Coquillage, plomb, 2018.

Tub, métal, 2018.

Lune (Poursuite) & Flamme (Lumière oblique).,
Port de Dunkerque, Digue du Braek, 2007.

Eventails, métal, dimensions variables, 2013-2014.
L’Eventail est un sujet qui appartient principalement à la peinture. Il est parfois une peinture dans la peinture comme chez Renoir. Il marque les plis, il fige le vent au mur. Les stores vénitiens c'est le cinéma policier dans lequel ils sont intimement liés aux regards, aux soupçons et aux secrets.

Continents, tables de ping-pong, 2016.

Gouvernails, zinc, bois, 2.50 x 1.30m variables, sélection, 2017.

Rubans, caoutchouc, métal, dimensions variables, sélection, 2015-2018.
Tout au long du XIXe siècle, le ruban est présent dans la mode féminine. On le retrouve dans la peinture : chez Thomas Couture (Tête de femme au ruban bleu, 1873) et Auguste Renoir (Jeune fille au ruban bleu, 1888) par exemple. D’ordinaire léger et délicatement parfumé le ruban pouvait à cette époque nous renseigner sur la classe sociale à laquelle appartenait la femme qui le portait. A contrario ces rubans lourds de plusieurs dizaines de kilos et forts d'une odeur de caoutchouc et de terre.

Poursuite. Port de Dunkerque, Digue du Braek, 2007.

Surveillants, métal, tissu, hauteur: 2.20m,
largeur: 0.65m, sélection, 2012.

Goulues, polystyrène,
fils bordeaux, ~3.50m x 50 cm, 2018.

Papiers humides, journaux, colle, mur, dimensions variables, 2013.
L’oeuvre est composée de journaux de presse régionaux, nationaux et internationaux. Trempés dans de la colle et l’eau ils sont jetés au mur. Les contenus politiques, économiques, sociaux, culturels etc. sont illisibles, se mélangent, s'agglutinent.

Criards, carton, aluminium, ~2.50m x 30cm variables, sélection, 2017 / 2018.

Instruments, papier, aluminium, bois, métal, sélection, 2017.

Exercices d'écumes, latex, acrylique, papier,
64 x 50 cm sélection, 2018/2021.

Exercices d'écumes. Service de table (prototypes). Latex, acrylique, assiettes, dimensions variables, 2021.

La bataille, craies grasses, papier, sélection, 2018/2019

La bataille, Service de table, 2021 (prototypes).